L’Enseignante

ll est devenu important pour elle de transmettre cette danse traditionnelle et rituelle qui crée du lien entre les gens. Elle tient à en proposer une version minimaliste qui regroupe à la fois la dimension traditionnelle et contemporaine. Valeria Anna De Pascali – Mellone est originaire du Salento, née en Suisse, danseuse, chanteuse, formatrice d’adultes brevetée (BFFA), superviseur coach (Dipl-fed), sociologue (MA) dans le domaine de la migration et des transitions; avec elle vous irez à la découverte de la symbolique de cette danse traditionnelle.

Initiée à la pizzica pizzica en famille d’abord, elle a pratiqué cette danse en milieu originel. Désireuse d’en savoir plus, elle a commencé à suivre des laboratoires de danse traditionnelles du Sud avec Moira Cappilli qui parcourt les scènes internationales de danse contemporaine depuis plusieurs années. C’est avec Maristella Martella – danseuse et chorégraphe – que Valeria démarre la didactique des danses populaires du Sud et la danse-théâtre (Danzare la Terra/ DAMA Salento). Maristella Martella est une pionnière dans la manière de danser la taranta par une expression symbolique qui va du rituel thérapeutique de la taranta pour arriver à une forme expressive élaborée à travers la danse.  Chercheuse en sociologie pendant quelques années, Valeria a de l’intérêt pour la recherche scientifique au sein de l’étude du tarentisme – analysé sous l’angle anthropologique encore aujourd’hui. Elle participe à des journées d’approfondissement au sein du projet DAMA Salento qui organise des rencontres de mise en relation entre la danse et la recherche à Lecce.

Elle organise des conférences en musique et/ ou danse sur le thème du tarentisme et du griko. Ses connaissances pratiques et théoriques de la danse populaire s’élargissent à d’autres traditions telles que la Tammurriata, la Tarantella Calabrese et autres tarentelles. Elle approfondit ces danses en visitant régulièrement les lieux et les personnes de référence dans ce milieu.

Grâce à Franca Tarantino – référence dans l’univers de la
pizzica pizzica et thérapeuthe- elle parcourt aussi les bases du mouvement de la danse-thérapie qui se réfère aussi au tarentisme comme rituel de guérison. Elle poursuit ce travail avec Sara Colonna qui lie aussi  la danse primitive avec les danses populaire du Sud de l’Italie.

Intéressée par d’autres types d’expression corporelle Valeria a suivi des cours de yoga et pilates avec Carole Revelly, des cours de danse afro avec Katina Genero, danse orientale avec Olga Diserens, la danse arabo-contemporaine – notamment avec Marie Al-Fajr. Elle a exploré le flamenco avec Christina Guignard et le tango avec plusieurs enseignants. A travers des études musicales classiques au Conservatoire de Lausanne, elle a étudié le chant lyrique et la pose de voix pendant cinq ans auprès de Hiroko Kawamichi, Edouard Osorio et Katharina Begert.

Récemment initiée à la méditation Mindfulness par Pierre Gallaz (Lic. Psychologie), ceci lui permet de faire une réflexion sur la danse traditionnelle et sa transe comme forme de méditation active et de transformation personnelle qui lie le corps, les émotions et l’âme. Elle a obtenu son certificat d‘anatomie-physiologie à l’EMAC/CHUV de Lausanne afin de proposer des ateliers de danse liés à la connaissance du corps et du mouvement.